Au hasard des rencontres

Au crépuscule, lorsque le soleil décline lentement sur l’horizon, il est l’heure de dourer les œillets (donner de l’eau) et de faire les derniers réglages pour la nuit.

C’est aussi à ce moment qu’il peut y avoir des rencontres insolites.

Comme ce soir d’été avec Kevin, Paul et Manon. De jeunes Parisiens souhaitant faire fonctionner leur drone.

Ils ont eu l’aimable courtoisie de me demander s’ils pouvaient le faire voler sur la saline Beauvoir. Courtoisie à laquelle nous sommes malencontreusement de moins moins accoutumés.

Bien sûr, aimable comme je suis, j’ai répondu : « Je n’aime pas les drones ».
Nous sommes habitués, nous paludiers, à vivre avec notre environnement. Et le moindre bruit, ou visuel peut nous surprendre et nous inquiéter.
Nous sommes habitués au bruissement du vent, au bruits des grillons, des oiseaux… 

Lorsque les personnes demandent, que le dialogue s’instaure, qu’il y a un bon début de communication, on ne peut refuser.

Nous ne sommes pas des sauvages, nous n'avons jamais mangé personne, du moins...

Manon, Paul et Kevin, se font un plaisir de vous offrir leurs plus beaux clichés de cette soirée du 15 août.

Un grand merci à eux pour cette insolite rencontre.

Clichés Paul Dubouch.

 
DSC_0558.jpg
DSC_0518.jpg
DSC_0513.jpg
DSC_0510.jpg
DSC_0547.jpg
DSC_0560.jpg
DSC_0520.jpg
DSC_0540.jpg
DSC_0569.jpg
DSC_0568.jpg
DSC_0555.jpg
DSC_0521.jpg
DSC_0559.jpg
DSC_0560.jpg
DSC_0562.jpg
DSC_0564.jpg
DSC_0565.jpg
DSC_0566.jpg
DSC_0516.jpg
DSC_0568.jpg
DSC_0532.jpg
DSC_0522.jpg
DSC_0573.jpg
DSC_0574.jpg