La Récolte

La cueillette de la fleur de sel

Quand les journées sont très belles avec un bon vent d'Est, se forme le soir la fleur de sel. La fleur de sel est le nectar du sel.
Vers 16h ou 17h, se forme à la surface de l'eau comme des plaques de glace : c'est la fleur de sel.
Le paludier va délicatement la récolter à l'aide d'une lousse à fleur de sel en veillant à passer dessous et à ne pas la faire couler.
La fleur de sel est aussi appelée "sel blanc" ou "sel menu"

Fleur de Sel

Prise du Sel gris

Chaque jour le paludier va rythmer son travail en fonction de ses oeillets. 
Dès le matin, il va commencer à récolter son gros sel.
En même temps qu'il récolte, il doure ses oeillets, c'est-à-dire qu'il ajoute de l'eau des adernes à ses oeillets.
A l'aide de son las, il roll (décolle le sel des tours), il trousse ( pousse l'eau qui décolle les grains d'argile) vers la ladure puis il hale le gros sel sur la ladure (il le remonte ) pour former une belle ladurée de sel.
Chaque ladurée fait entre 50-80 Kg de sel.

Prise du Sel gris

Le portage

Le roulage

Vient ensuite le roulage du sel.
Le sel stocké durant la saison sur le trémet est chargé dans des tracteurs pour être acheminé vers les salorges. Ici, il va pourvoir continuer de sécher ou s'égoutter.
Ensuite il sera trié ou tamisé pour être conditionné.
Durant toute la saison, le paludier aura travaillé en fonction de la météo.
Dès la moindre pluie, le sel se dissout et est arrêté. 
Il faut attendre que l'eau douce s'évapore pour recommencer à faire du sel. 1cm de pluie et il faut attendre une semaine pour redémarrer.
Vers septembre ou octobre, une grosse pluie met fin à la saison, car les journées ne sont plus aussi longues et l'évaporation moins intense.